La Mission MSL - Les premiers résultats

   
image012

Les premiers résultats ont été obtenus lors des premières centaines de mètres de traversée lorsque des conglomérats, c’est-à-dire de dépôts sédimentaires avec des galets, ont été analysés par le rover. Ces conglomérats contiennent des galets souvent arrondis, parfois imbriqués (flèche sur l’image de gauche), typiques d’écoulements fluviaux. ChemCam a permis d’analyser la composition de ces conglomérats en détail sur cinq points dans la zone de galets clairs observés sur l’image. ChemCam a permis d’identifier sur ces points des compositions très feldspathiques, distinctes d’habituels basaltes et visibles sur les portions de spectres représentés par les éléments alcalins sodium (Na) et potassium (K) et une forte teneur en silicium (Si) et aluminium (Al, non représenté sur la figure). De plus, ChemCam a identifié un ciment hydraté riche en fer qui pourrait contenir des minéraux hydratés liés à une altération locale due à l’eau. Il s’agit de la première roche fortement hydratée qu’a rencontrée ChemCam au cours de son trajet. Ces conglomérats démontrent la présence de rivières sur Mars dans un passé lointain, il y a plus de 3 milliard d’années.

Williams, R. M. E., et co-auteurs, 2013. Martian Fluvial Conglomerates at Gale Crater, Science, 340, 1068-1072, DOI: 10.1126/science.1237317.

Les observations faites sur les roches et les sols lors de la traversée des plaines caillouteuses montrent une diversité importante des compositions. Des galets présentent des compositions de feldspaths alcalins, pourtant peu observées sur Mars jusqu’alors, confirmant que leurs observations dans les galets des conglomérats n’est pas une coïncidence. Une roche nommée Jake Matijevic présente une large quantité d’éléments alcalins, Na et K, qui se distinguent des roches basaltiques habituellement récoltées sur Mars. Ces roches proviennent des remparts du cratère voire des plaines alentours du cratère, et ont été mises en place par éjection lors de cratères d’impact tout au long des 3 derniers milliards d’années. Sur la figure ci-contre, on peut observer 3 types de grains dans les sols : 1. Le cluster mafique qui représente des grains de composition basaltique et qui sont hydratés soit parque l’hydrogène est présent sous la forme d’eau adsorbée, soit parce que les sols fins contiennent des minéraux hydratés ; 2. Un cluster felsique (riche en aluminium et silice) représente des roches plus feldspathiques (plus proche de granits, sans en atteindre la richesse en silice). Le 3ème cluster est intermédiaire. Ainsi les sols présentent une diversité que ChemCam est capable d’étudier.

Sautter, V., et co-auteurs, 2013. Igneous mineralogy at Bradbury rise: the first ChemCam campaign J. Geophys. Res., DOI: 10.1002/2013JE004472

 
 image014

> Lire la suite