Poste de maître ou maîtresse de conférences à Nantes Université

Ouverture probable du concours au printemps 2023.

Intitulé : Maitre de conférences en géosciences, quantification des processus de surface, interactions fluides/roches

Lieu : Nantes Université, Laboratoire de Planétologie et Géosciences

Profil enseignement : L'enseignement en Sciences de la Terre dispensé à Nantes Université porte sur l’ensemble des disciplines du domaine, depuis la première année de licence SVT jusqu’aux masters Gestion de l’Environnement, Sciences de la Terre et des Planètes (master international) et MEEF-SVT. La personne recrutée aura une expérience d’enseignement en géologie. Elle devra assurer des enseignements sous la forme de CM, TD, TP, ainsi que sur le terrain, dans les thématiques de surface et de sub-surface liées en particulier à des processus hydrogéologiques et aux interactions roches/hydrosphère (initiation niveau L3), mais aussi selon sa spécialité en sédimentologie, tectonique, géochimie, géomorphologie ou encore cartographie.

Profil recherche : Le Laboratoire de Planétologie et Géosciences (LPG - UMR 6112, CNRS, Nantes Univ., Univ. Angers, Le Mans Univ.) est organisé en 3 thèmes de recherche (Terre, Planètes et Lunes, et Systèmes Littoraux et Marins), une organisation favorisant l’interdisciplinarité des activités du laboratoire. En couplant différentes approches (observation, expérimentation, modélisation), le LPG a acquis une expertise reconnue dans la caractérisation de la surface de la Terre et des autres corps du système solaire, et dans la compréhension des processus géologiques qui les façonnent.
Le laboratoire souhaite recruter une maîtresse ou un maître de conférences qui apportera son expertise de géologue sur la quantification et la compréhension des processus physiques et/ou chimiques autour des interactions fluides/roches. Ces aspects couvrent des domaines tels que la sédimentologie, la géomorphologie, la géochimie. La personne recrutée devra développer un projet de recherche fondé sur ses compétences, et qui devront s’intégrer dans l’un des trois thèmes du laboratoire, que ce soit pour considérer l’influence des fluides, soit à la surface de la Terre au sens large (depuis l’échelle globale jusqu’à l’échelle régionale, depuis son histoire géologique jusqu’aux questions liées au climat et à l’environnement futurs), soit avec des applications aux planètes et lunes (essentiellement Mars ou les lunes de Saturne et Jupiter), ou encore aux systèmes littoraux et marins (par exemple au niveau de échanges et interactions à l’échelle estuarienne). Le projet pourra s’appuyer sur le parc analytique et expérimental du laboratoire (dont des outils d’analyse en géochimie, imagerie, modélisation numérique ou analogique).

(Ces profils restent provisoires jusqu’à publication sur GALAXIE) 

 

> Contacts: Caroline Dumoulin, directrice du département STU (caroline.dumoulin@univ-nantes.fr) / Benoit Langlais, directeur d’unité du LPG (benoit.langlais@univ-nantes.fr)