langue

LIFE REVERS'EAU : amélioration de l'état écologique des eaux de la Loire

life reveseau 250px

Le projet européen LIFE REVERS'EAU est un projet ambitieux ayant pour objectif de définir le rôle potentiel des stocks en phosphore et en espèces chimiques réductrices contenus dans le sédiment superficiel dans l’aggravation des épisodes d’hypoxie de l’estuaire de la Loire.

Aujourd’hui, l’estuaire de la Loire est considéré dans un état moyen au regard de l’Indice Poisson Rivière (IPR) de la Directive-Cadre européenne sur l'Eau (DCE). En effet, certaines espèces migratrices ne parviennent pas à remonter la Loire.

Trois hypothèses sont posées pour l’expliquer :
- Des problèmes de qualité d’eau émanant de tout le bassin : ce champ est investigué par l’Agence de l'Eau Loire-Bretagne via les actions conduites dans le Schéma directeur d'aménagement et de gestion des eaux Loire-Bretagne.
- Des problèmes au niveau des connectivités latérales entre l’estuaire de la Loire et les zones adjacentes de marais : certaines espèces de poissons ne peuvent pas rejoindre les zones de frayère du fait de la présence d’obstacles et de phénomènes d’artificialisation (continuité écologique et sédimentaire)
- Des problèmes d’anoxie au niveau du bouchon vaseux de l’estuaire dont le fonctionnement est aujourd’hui mal connu. Dans les estuaires, les conditions environnementales (coefficient de marée, turbidité, température des eaux, débit fluvial, apports amonts en sels nutritifs…) semblent propices aux déficits en oxygène dissous. Ce déficit est en partie dû à des processus biologiques de consommation d’oxygène (nitrification, dégradation de la matière organique) et semble provoquer un dysfonctionnement écologique mettant en péril la survie d’un nombre important d’organismes (barrière pour les poissons migrateurs ou augmentation de leur sensibilité aux contaminants).

C’est sur ce troisième point, jugé particulièrement probable, que l’action OXYMORE 2 du PI LIFE REVERS’EAU se concentre.

En effet, dans la Loire les déficits en oxygène dissous sont un des problèmes récurrents de l’estuaire depuis plusieurs décennies. Diverses études reprises dans la synthèse du GIP Loire-Estuaire mettent en exergue l’influence des processus de dégradation de la matière organique dans la consommation de l’oxygène, mais le diagnostic exhaustif des causes reste complexe, en raison de la multiplicité des processus biogéochimiques à l’œuvre dans un estuaire.

 visuel reverseau 1

Pour contribuer à cerner ce problème, le Laboratoire de Planétologie et Géodynamique mène une étude focalisée sur le rôle potentiel des stocks en phosphore et en espèces chimiques réductrices contenus dans le sédiment superficiel dans l’aggravation des épisodes d’hypoxie. Ce projet s’appuie sur des actions individuelles localisées et des actions collectives sur le territoire régional, interrégional, national et européen.

L’action se décline en trois volets, supports de deux thèses et d’un contrat post-doctoral :
1- Caractérisation des stocks de phosphore et de la réactivité des sédiments des différents compartiments estuariens
2- Quantification des stocks et de la cinétique de mobilisation du phosphore hérité à l’échelle de l’estuaire par modélisation spatiale et temporelle
3- Gouvernance et préconisations pour réduire l’impact du phosphore hérité sur la génération des épisodes hypoxiques 

 

visuel reverseau 2

Zone et stations d’échantillonnage de l’action Oxymore 2

 

Liens avec d’autres projets

- OXYMORE 1 (LPG-Angers) : Influence dans le maintien des hypoxies des processus de stockage/déstockage de phosphore dans l'estuaire de la Loire
- REBELRED (LPG, Angers) : REcyclage Benthique des ELéments REDox et nutriments associés à travers un estuaire sujet à l'Hypoxie : La Loire
- COMBAC (LPG-Angers) : Communautés bactériennes associées aux transformations biogéochimiques des particules à travers l'estuaire de la Loire
- Trans-P (INRAE, Rennes) : Transfert du phosphore des terres agricoles au cours d’eau : stocks et flux, de l’observation à la modélisation.
- MICROPOP (IFREMER, Brest) : Rôle des MICRO-organismes dans la dynamique du phosphore en milieu estuarien : importance pour la production phytoplanctonique en zone côtière

 

Collaborations scientifiques

- LPG (Angers-Nantes) : Barras, E. Beneteau, H. Capiaux, E. Geslin, H. Howa, V. Hulot, P. Launeau, T. Lebeau, G. Maillet, E. Metzger, M. Mojtahid, A. Mouret, S. Sanchez
- EPOC (Bordeaux): S. Bujan, B. Deflandre, H. Derriennic, N. Savoye, S. Schmidt
- LSCE (Gif/Yvette): B. Bombled, C Rabouille, E. Viollier
- M2C (Rouen) : J. Deloffre, V. Mesnage, M. Simon
- IPREM (Pau) : A. Thibault de Chanvalon
- UNIMES (Nîmes) : S. Rigaud
- IFREMER (Nantes): N. Briant, J. Knoery, E. Ponzevera, P. Souchu

 

Le coordinateur du projet est Grégoire Maillet, Maître de Conférences à l'Université d'Angers.
Et, pour en savoir plus sur le contexte du projet, consultez le site web développé par la Région Pays de la Loire.

 

montage logos REVERSEAU