langue

Projet Rebelred : mission à bord du Thalia Ifremer-Genavir

Mission rebelred 300px

Dans un contexte de changement climatique, la Loire connait des périodes d'étiage de plus en plus intenses. Cette évolution a pour conséquence le maintien des épisodes d'anoxie dans l'estuaire de la Loire malgré la diminution des intrants phosphatés observée ces dernières décennies.

L'hypothèse de ce projet est l'importance du sédiment vaseux comme réservoir stock de phosphore qui lorsque remobilisé dans l'eau favorise le développement algal et in fine l'appauvrissement en oxygène lorsque ces dernières se dégradent.

Dans le cadre du projet Rebelred porté par Édouard Metzger, maître de conférences à l'Université d'Angers, plusieurs campagnes de prélèvements de sédiments dans l'estuaire de la Loire seront menées.

En février dernier, embarqués à bord du Thalia, navire de l'Ifremer, nos collègues ont réalisé un grand nombre de prélèvements à l'aide de carottiers avec comme objectif l'évaluation de la réactivité de ces apports de crue et leur influence sur la mobilité des métaux et nutriments facteurs de la production primaire et de la consommation d'oxygène par les organismes vivant dans l'eau et le sédiment.

Une seconde mission sur l'estuaire est déjà programmée pour l'été prochain. À suivre...