Thèses soutenues

 

2020 2019 2018 2017 2016 2015

 

2020

Sneha SINGH - Vendredi 20 novembre

"Wavefield gradients and small-scale heterogeneities"

Comme toutes les sources sismiques produisent non seulement des translations mais aussi ses gradients, c'est-à-dire des déformations et des rotations, ces trois mouvements sont également cruciaux en sismologie. Seule la mesure de tous ces mouvements permet d'accéder complètement au mouvement du sol.
Toutefois, contrairement aux translations, les déformations et les rotations sont affectées par des hétérogénéités locales à petite échelle, telles que des inhomogénéités géologiques, des topographies de surface et des cavités. Dans ce travail, nous étudions l'effet des hétérogénéités à petite échelle sur les gradients de champ d'onde dans le contexte d'un problème à la fois direct et inverse.


Maxime PINEAU - Jeudi 5 novembre

"Étude des propriétés proche-infrarouge de l’opale et de lakaolinite pour interpréter leur origine géologique sur Mars"

Les minéraux d’altération sont des objets clefs pour comprendre l’histoire géologique de la surface des corps planétaires. Dans ce travail de thèse, nous étudions les propriétés spectroscopies proche-infrarouge de l’opale et de la kaolinite dans l’objectif de reconstituer les conditions de surface qui régnaient au début de l’histoire géologique de Mars. L’étude géomorphologique préliminaires des dépôts d’opale sur Mars a permis de distinguer quatre grands types de gisements : dépôts éoliens, dépôts hydrothermaux, dépôts alluviaux et/ou deltaïques et dépôts lités. Des critères spectroscopiques, permettant de distinguer opales d’altération continentale et opales hydrothermales, appliqués sur ces détections montrent que les dépôts éoliens dérivent de dépôts hydrothermaux préexistants. Les autres types de dépôts ont des origines d’altération continentale, à l’exception des dépôts hydrothermaux dont la signature spectrale suggère des processus hydrothermaux de basse température. Les propriétés proche-infrarouge de la kaolinite sont des indicateurs de son degré de cristallinité. Les kaolinites désordonnées sont exclusivement d’altération continentale alors que les kaolinites bien cristallisées peuvent se former indifféremment par hydrothermal ou altération continentale.