Exposition photographique « Littoral »

Turballe DSM2 web 250px

Basée sur le traitement et l’analyse d’images du littoral, l'exposition photographique "Littoral" sera proposée par Giovanni Frati, du 3 mars au 4 avril, au Curieux coffee-shop à Nantes

Etudiant en thèse au Laboratoire de Planétologie et Géodynamique à Nantes, Giovanni Frati effectue un travail ayant pour but d’optimiser l’utilisation conjuguée des méthodes LiDAR-Hyperspectral en vue d’aboutir à une meilleure précision de suivi littoral. Cette thèse est encadrée par Patrick Launeau, professeur au LPG, et financée par l’entreprise GEOFIT-expert.

Le littoral peut-être vu comme une zone de transition à la jonction entre les dynamiques des environnements marins et continentaux. En ce sens, il joue un rôle tampon permettant la protection de l’environnement continental contre les aléas marins (notamment contre les submersions dues aux tempêtes, par exemple).

Or, la convergence d’une dynamique de littoralisation de la société avec celle des littoraux affectés par le changement climatique mène à une forte augmentation des risques pour la population, les infrastructures et l’environnement.

Aussi, il devient donc nécessaire de mettre en place des plans de suivi réguliers des littoraux, en vue d’estimer au mieux leur situation et permettre l’élaboration de plans les plus adaptés possibles (règlementations foncières, règlementations touristiques, infrastructures protectrices etc).

Un suivi par télédétection aéroportée de cette zone est effectué annuellement dans le cadre du projet RES2E-OSUNA. Deux méthodes d’analyses sont utilisées, le LiDAR et l’hyperspectral, permettant l’accès aux informations tant géométriques/topographiques (via le LiDAR) que physico-chimiques (via l’hyperspectral).

L’optimisation de l’utilisation des deux méthodes passe avant-tout par la compréhension du comportement du signal, notamment le signal du retour d’onde complet LiDAR dont l’utilisation usuelle reste encore sommaire du fait de la jeunesse de la méthode.

Le signal hyperspectral a, quand-à-lui, été beaucoup plus étudié. Il est, de ce fait, beaucoup mieux compris dans son origine, son comportement et ses limites. Toutefois, le couplage avec le LiDAR amène une complémentarité qui peut ouvrir de nouvelles possibilités qu’il est nécessaire d’explorer.