Cassini lève peu à peu le voile sur les anneaux de Saturne

illustration 500px
Crédit: NASA/JPL-Caltech/Space Science Institute/G. Ugarkovic

Communiqué de presse CNRS du 14 juin 2019.

La sonde Cassini de la NASA, restée en orbite autour de Saturne de 2004 à 2017, a modifié sa trajectoire durant la dernière phase de la mission.
Son objectif ? Effectuer des survols particulièrement rapprochés de la planète et de ses anneaux. Au cours du « grand final », Cassini a réussi l'exploit de passer entre Saturne et ses anneaux, avant de plonger au coeur de la planète. Cette configuration unique a permis des observations exceptionnelles du système d’anneaux.

Une équipe internationale a compilé l’ensemble des images haute résolution, ainsi que des profils spectraux et thermiques, afin de mieux contraindre les propriétés physiques de ces anneaux. Des chercheurs de deux laboratoires français, le Laboratoire de planétologie et géodynamique (LPG, CNRS/Univ. Angers/Univ. Nantes), et l’institut de physique du globe de Paris (IPGP/Université de Paris, CNRS) ont été impliqués dans cette étude internationale, publié le 13 juin 2019 dans Science.

Ces nouvelles observations donnent aux scientifiques une meilleure appréciation
de ces anneaux, chaque détail révélant de nouvelles complexités.
« Au LPG, nous nous sommes concentrés sur l’analyse des données de l’imageur hyperspectral VIMS, qui a été utilisé dans un mode très particulier, permettant de tirer un maximum de profit des survols en rase-motte effectués par Cassini » explique Stéphane Le
Mouélic, ingénieur de recherche CNRS au LPG (CNRS/Université de Nantes/Université d’Angers).

Certaines interrogations ont donc été levées grâce à cette plongée de la sonde au coeur des anneaux, mais de nombreux mystères demeurent quant à la dynamique de ces structures et les scientifiques impliqués se focalisent désormais sur la modélisation de l’évolution de ces anneaux.


La mission Cassini-Huygens est un projet en coopération entre la NASA, l'ESA (Agence spatiale européenne) et l'Agence spatiale italienne. Le Jet Propulsion Laboratory (NASA, Caltech) a conçu, développé et assemblé l'orbiteur Cassini. L'antenne radio a été construite par le JPL et l'Agence spatiale italienne, en collaboration avec des membres de l'équipe des États-Unis et de plusieurs pays européens.

> Lire le Communiqué de presse dans son intégralité