Prix SGF "Ami Boué" remis à Antoine Triantafyllou en Décembre 2017

Antoine Triantafyllou, Assistant de Recherche et d’Enseignement au laboratoire, a reçu le 4 Décembre 2017, le Prix SGF Ami Boué récompensant la meilleure thèse de doctorat touchant à la Terre-profonde.

Ses travaux de thèse ont porté sur l’étude d’un système d’arc intra-océanique néoprotérozoïque préservé dans l’Anti-Atlas marocain. Ces objets sont une opportunité unique d’étudier à la fois les processus de croissance crustale au sein des arcs anciens ainsi que les processus de subduction-accrétion des arcs sur des marges continentales.

Par une approche multi-méthodes alliant étude de terrain, pétrochronologie in situ et étude géochimique sur roche totale (multi-élémentaire et isotopique), Antoine Triantafyllou a permis (i) de caractériser un des plus anciens système d’arc océanique situé dans la chaîne anti-atlasique mais aussi (ii) de proposer un mécanisme de croissance crustale du paleo-arc contrôlé par des phases successives d’alimentation magmatique intercalées d’épisodes tectoniques d’épaississement crustal en domaine intra-océanique et (iii) de proposer un modèle de rythmicité de l’activité magmatique de l’arc selon un tempo de 40-50 Ma.

Ces résultats novateurs proposent plusieurs pistes de réflexion sur la dynamique magmatique et tectonique des arcs, l’impact et l’héritage d’une telle production de croûte en domaine océanique dans la construction orogénique ainsi que leur contribution vraie à la croissance de la croûte continentale dans la période post-archéenne.

 

Prix SGF TRIANTAFYLLOU 600px

Déshydratation et fusion partielle de gabbro à hornblende à la base de l’arc océanique de Bougmane (ca. 690 Ma, Anti-Atlas, Maroc) - Crédit : A. Triantafyllou