Thème "Planètes Telluriques"

Intérieur des planètes telluriques

En l’absence de mesures sismologiques, l’observation du champ de gravité, de la topographie et des paramètres de rotation des corps planétaires sont les seules contraintes disponibles sur la structure et la dynamique des intérieurs planétaires et exo-planétaires. Les observations limitées de forme (rayon) et de gravité (masse) pour ces objets peuvent déjà conduire à des paradoxes quant à la structure interne et rendre nécessaires des efforts de modélisation simple. Les effets de marées solides doivent être pris en compte vu leur contexte orbital. Ces travaux se basent sur la simulation numérique, et combinent contraintes d’observations quand elles existent (voir par exemple les satellites de Saturne), impact de la dynamique des couches solides sur le champ de gravité et topographie dynamique. Nous voulons inventorier des régimes dynamiques variés ainsi que des structures rhéologiques plus complexes pour la lithosphère terrestre. Ces travaux servent à étudier le manteau fin de Mercure, les traces d’une possible migration de Tharsis vers l’équateur martien, ou la préparation de futures missions spatiales (par exemple le projet ENVISION vers Venus).