Thème "Planètes Telluriques"

Habitabilité et climat primitif

Sous les conditions actuelles (froides et sèches), les minéraux hydratés, les vallées fluviatiles et les processus d’altération observés sur les terrains les plus anciens ne peuvent exister. La durée, l’amplitude, les causes de cet environnement différent restent mal définies, tout comme les différents processus (altération hydrothermale et supergène), et la façon dont cet environnement primitif a évolué. La présence d’une éventuelle vie passée reste en suspens bien que des environnements lacustres favorables à son essor aient été identifiés. Pour aborder ces questions, nous allons combiner observations orbitales, in situ et expérimentation en laboratoire. Il est nécessaire de comprendre le contexte de leur formation, les liens entre les assemblages minéralogiques et leurs relations génétiques et chronologiques. Nous travaillerons sur des régions clés (comme Valles Marineris, Mawrth Vallis, ou le mont Sharp dans le cratère Gale). Les prochaines missions (rover Exomars 2018, ou Mars 2020) viendront compléter les observations de l’environnement martien ancien. Des études en laboratoire (processus d’altération sur des basaltes dans des conditions atmosphériques contrôlées) permettront de mieux contraindre ces questions, et en particulier de comparer les minéraux obtenus avec ceux observés à la surface de Mars.  Ces travaux s’inscrivent dans le cadre du projet ANR MarsPrime (2017-2021)