Thème "Diversité des Mondes Glacés"

Sous-thème 1:  Après Cassini, avant JUICE

1.1 Cycle des hydrocarbures sur Titan

Une des grandes découvertes de la mission Cassini-Huygens a été l’observation d’un cycle actif d’hydrocarbures sur Titan qui se traduit par la présence de grands lacs aux pôles, de réseaux de rivières à différentes latitudes, notamment au niveau du site d’atterrissage du module Huygens, et de structures nuageuses qui évoluent avec les saisons. Le LPG a été impliqué dans l’analyse du spectro-imageur VIMS tout au long de la mission Cassini-Huygens. Bien que la mission se soit terminée le 15 septembre 2017, l’exploitation des données se poursuivra plusieurs années encore. L’objectif final est de produire des cartes géologiques globales et régionales de la surface de Titan, qui seront par la suite confrontées à l’analyse des données gravimétriques et topographiques acquises par Cassini, apportant ainsi des contraintes sur le rôle de la dynamique et de l’évolution interne sur le cycle des hydrocarbures.

1.2 Encelade: Liens entre l’activité en surface et l’océan interne

L’autre grande surprise de la mission Cassini-Huygens a été la découverte d’éruptions de vapeur d’eau et de particules de glace émanant de grandes fractures dans la croûte glacée au niveau du pôle sud d’Encelade. Une série d’observations effectuées par la sonde Cassini, entre 2005 et 2016 (dynamique des jets, champ de gravité, topographie, rotation, détection de sels), indique que la source de ces éruptions est reliée à un océan à quelques kilomètres seulement sous la couche de glace au niveau de son pôle sud et seraient la manifestation en surface de processus hydrothermaux se produisant dans le noyau rocheux d’Encelade.  En utilisant les différents jeux de données disponibles sur Encelade, notre objectif est de contraindre l’évolution passée de l’hydrosphère d’Encelade (océan + couche de glace), en essayant de faire le lien avec la déformation observée en surface.

1.3 Ganymède, Europe et Callisto: Préparation de la mission ESA JUICE

La mission JUpiter ICy moon Explorer (JUICE) est la prochaine grande mission de l’ESA qui sera lancée en 2022 pour étudier Ganymède et le système de Jupiter (notamment Europe à travers deux survols dédiés). Dès les phases de pré-étude du projet, le LPG a été fortement impliqué. Le LPG compte désormais un Inter-Disciplinary Scientist (IDS), 5 associations en tant que co-Investigateurs et 2 en tant que Team Members sur 5 instruments de la mission (GALA, JANUS, JMAG, MAJIS, 3GM). Dans ce cadre, nous apportons notre expertise sur les satellites de glace pour participer à la définition des stratégies d’observation et des synergies entre les différents instruments de la mission.