Soutenance de thèse

Camilo ARIAS-RUIZ

"Reconstructions climatiques à haute résolution à partir de bénitiers géants sur l'île de Sulawesi (Indonésie) au cours du Pléistocène"

 Lundi 18 décembre à 14h00 - Amphithéâtre du bâtiment 34, LS2N - Faculté des Sciences et Techniques - Université de Nantes


 

Résumé : Des coquilles de bénitiers géants (Famille Tridacnidae) ont été utilisées pour reconstruire des conditions climatiques au cours des dernières périodes interglaciaires dans l’île de Sulawesi, en Indonésie. Des analyses géochimiques sur des coquilles modernes, ont montré que ces organismes enregistrent effectivement la variation de l’environnement dans lequel ils habitent, en termes de : température, salinité, précipitations et apports en nutriments. Les résultats principaux ont été la reproductibilité du signal géochimique (18O, 13C et Mg/Ca) dans deux espèces différentes et l’enregistrement des anomalies climatiques liées au phénomène La Niña en 2010. La datation à travers l’Uranium-Thorium a mis en évidence des récifs formés lors du début de la dernière période interglaciaire (MIS-5) et de l’avant  dernière interglaciaire ou MIS-7. La comparaison entre reconstructions modernes et fossiles a donné comme résultats: 1) des conditions de température en moyenne plus froides et avec une saisonnalité réduite pour ce deux périodes (début du MIS-5 et MIS-7), liée à des conditions plus sèches. 2) Ces paramètres répondent systématiquement aux variations du niveau marin et témoignent la forte interaction entre la circulation atmosphérique et océanique dans la région. 3) La variabilité interannuelle SST/SSS présente des oscillations avec la même amplitude qu’aujourd’hui pour la période du MIS-5, cependant pour le MIS 7, l’amplitude des variations interannuelles sont réduites de 50 % par rapport à l’actuelle. 4) Le Mg/Ca présente une forte variation taxonomique, des études complémentaires sont nécessaires pour enlever le facteur biologique du signal géochimique. 5) Le Ba/Ca et le 13C sont potentiellement liées aux processus d’upwelling et/ou variations de salinité.